brunch servi à table
Reservation Brunch
Téléphone : 0143436458

Description de la rédaction

Situé sous la coulée verte, dans une ambiance atelier de jardinage, l’arrosoir vous propose de manger en terrasse par grand soleil ou à l’intérieur sous les voûtes de pierre blanche.

A noter que la terrasse est tout de même un peu bruyante, à l’intersection de Daumesnil / Diderot !

Le brunch est servi à table et se compose d’une boisson chaude et d’un jus d’orange pressée accompagnés de leurs tartines et d’un cookie (il manque peut-être du Nutella pour les plus gourmands). Puis place à l’assiette salée, des plus copieuses, composée de saumon fumé, œufs brouillés, saucisse, cantal, pommes sautées et salade verte. Le brunch s’achève en beauté par une crêpe au sucre, un fromage blanc et son muesli et une salade de fruits. Un brunch plutôt classique donc. 

Un magicien vient exercer ses talents le dimanche de 13h30 à 15h30 pour le plus grand bonheur des enfants.

Le brunch est facturé 21 euros, le rapport qualité/prix (et quantité/prix) est très intéressant : nous vous recommandons d’avoir une faim de loup avant de vous y rendre !

Le service est quant à lui discret et vous ne manquerez pas de place dans la salle spacieuse et très haute sous plafond.

Date de notre dernière visite : juin 2011

Agrandir le plan

Reservation Brunch
Téléphone : 0143436458

703 Comments

  • Laura H. dit :

    Bonjour,
    je reviens d’un brunch à l’arrosoir et c’était franchement un festival de ratés.
    Pour commencer de la baguette fraiche mais toute molle, de la confiture (abricot pour le monde et beurre), un bon petit gâteau à la crème de marron (à noter c’était le seul plaisir de ce brunch) et les boissons chaudes.

    Vient ensuite l' »assiette ».

    Si la carte vous annonce : oeufs brouillés, pilon de poulet mariné, cantal, pomme de terre sautées et saumon fumé, il y a parfois des petits changements de menus, des adorables surprises concoctées par le chef.
    Attention une surprise étant une surprise, vous ne serez bien évidemment pas prévenus de ces petites innovations.

    Pour notre part, nous avons été gatés: à la place des oeufs brouillées nous eu le droit à la très innovante « galette d’oeuf ».

    La galette d’oeuf c’est un quart d’omelette surcuite, rigide et froide d’un demi centimètre d’épaisseur.
    Autre innovation, à la place du pilon de poulet nous eu des boulettes de poulet aux épices (inspiration yakitori?).

    Pour le reste la carte était respectée.
    Les pommes de terre sautées étaient là ( en bons gros morceaux bien frits mais pas assez cuits). Le cantal a moitié fondu sous les pommes de terre était aussi présent. La petite salade verte avec sa tomate bien farineuse manquaient de se noyer dans le vinaigrette.

    Mais surtout il y a avait le saumon « fumé »! Franchement immangeable: saumon de mauvaise qualité coupé en tranche très épaisse et « cuit dans du gros sel » = Grosse tranche de saumon à la fois pâteuse et trop ferme, au gout très poissonneux de poisson pas frais et bcp trop salé. Immonde.

    Apres cette bien belle assiette, vient le dessert : un verre avec du fromage blanc, un verre avec de la compote en conserve et une « crêpe/pancake ». Il s’agit d’un quart de crêpe, d’un demi centimètre d’épaisseur, froid, sans sucre ou sirop, caoutchouteux… Attention la aussi se cache des surprises et l’un d’entre vous aura peut-être la chance de tomber sur la galette doré devant, noire charbon derrière.

    Le brunch de très mauvaise qualité pour 4 personnes : 88 euros.

    Le fou rire quand on pense que ça ne peut pas être pire et qu’on découvre la crepe/pancake bicolore : ça n’a pas de prix.

    (Enfin si, 88 euros. Quand même.)

Poster un avis